Mario Duhamel

Champion international et formateur moto.

Le Temple de La Renommée 2012

 

 

Mario Duhamel a été intronisé au Temple de la Renommée de la moto du Canada le 3 novembre 2012.

 

Voici le texte de reconnaissance écrit par le Temple à cette occasion :

Mario Duhamel.

 

Faire partie d’une famille célèbre peut aider à ouvrir des portes pour un coureur débutant, mais une fois à l’intérieur, il faut du talent pour donner des résultats. Pour Mario Duhamel, la reconnaissance du nom de famille était facile et, comme il l’a prouvé au cours de sa carrière de course de 15 ans, les résultats rendent tous commentaires superflus. Au cours des 11 dernières années et de 85 courses, il a remporté 41 premières places, 11 deuxièmes places et quatre troisièmes places.

En plus d’être sept fois champion canadien, Mario a performé sur la scène mondiale, se plaçant aussi haut que deuxième au classement général dans les prestigieuses courses d’endurance 24 heures françaises au Mans et au circuit Paul Ricard. Son équipe était quatrième dans les 24 heures de Spa (Francorchamps) en Belgique et il s’est classé quatrième au classement général dans les séries d’endurance mondiales deux années de suite.

Élevé sur les paddocks des pistes de courses ou son père légendaire, Yvon, poursuivait une carrière sur des motos et des motoneiges, Mario et son jeune frère Miguel étaient presque destinés à devenir aussi des compétiteurs.

 

Une minimoto avec roues stabilisatrices a préparé la voie pour eux pas longtemps après qu’ils aient commencé à marcher.

Mario a fait ses débuts en motocross ou, en 1978, il est devenu champion junior 250 cc du Québec, se plaçant deuxième dans la classe 125 cc et troisième dans la série nationale des 250 cc. Il a mêlé les cartes en 1979, devenant champion québécois dans la classe senir 124 et champion canadien dans la classe 250 cc. Comme coureur amateur sur glace, il a remporté les deux titres du Québec, 250 cc et 500 cc, le championnat national de 250 cc et deuxième pour le 500 cc. Pour sa troisième saison de course, Mario a gradué à la catégorie Expert et a remporté la classe de support au Grand-Prix Américain 250, et s’est placé troisième au général de la ronde de challenge Canada-Usa, avec le meilleur temps canadien.

Bien qu’une blessure raccourcit sa saison de courses en 1981, Mario a continué a faire du motocross jusqu’à ce qu’il adopte la course sur route à titre amateur en 1984. L’année suivante, il passe au rang des professionnels, et il est choisi recrue de l’année de l’AMC, un honneur qu’il obtient aussi de l’AMA plus tard. Il gagne des championnats canadiens en 1986 dans la production 600 cc. En 1988, Yvon décide de donner à ses garçons une exposition européenne, et le trio s’inscrit au fameux Bol d’Or du circuit Paul Ricard sur une RC30 privée fournie par un concessionnaire parisien (Honda Winners nd). Ils se placèrent septièmes au général, et furent la première équipe privée. C’était le début d’un tour de six ans pour Mario dans les séries d’endurance mondiales.

 

Leur classement a attiré l’attention d’Honda, et en 1989, ils avaient l’appui d’une écurie par l’intermédiaire de Honda France, terminant cette rude épreuve en deuxième place du classement. Avec la même équipe, Mario jouit d’une quatrième place à la course des 24 Heures du Mans. Un voyage au Japon pour la prestigieuse course d’endurance des Huit Heures de Suzuka avec l’équipe d’une demi-écurie se termine en déception lorsqu’un coureur de son équipe a un accident, est que la moto a été retirée.

Au cours des quatre années suivantes, Mario continue de participer à des courses du championnat du Monde d’endurance, se plaçant généralement dans les cinq premiers à la ligne d’arrivée, à moins que des pannes mécaniques n’interviennent. Ces événements comprenaient les classiques français ainsi que des circuits en Belgique et huit heures de plus à Suzuka. La dernière compétition de Mario en France est le 24 Heures du Mans en 1993, ou son équipe privée Honda s’est qualifiée 11ème et a terminé au général, le meilleur résultat d’un coureur canadien.

 

La vague de succès à la maison s’est poursuivie avec un championnat du Québec en 1992 dans une course 750 Superbike, enfourchant une Honda RC 30 pour Berthiaume Performance. En 1993, Mario remporte son septième championnat Supersport Open canadien sur une GSXR commanditée par Suzuki Canada. Il termine cinquième à Daytona en 750 Supersport de l’AMA en 1998, et sixième de la Formula Extreme avant de prendre sa retraite de la course professionnelle.

 

Palmares sportif



cours de pilotages et permis


Tél : 514-402-9510

Temple de la renommée Canadien

Intronisé au Temple de la Renommée de la Moto du Canada

Photos

Partagez sur Facebook

Share on Facebook

Google Translator

Recent Videos